Qui sont les Straight Edge ?

Pas d’alcool, pas de tabac, pas de drogue, pas de sexe sans sentiments : Telles sont les règles des Straight Edge.

Un hard-rockeur crachant sur la drogue, un pogoiste qui ne le fera pas avant le mariage, un metalleux en puissance sobre depuis des années : Une liste d’oxymores cocasses ? Non, une fraternité punk rock purement hédoniste, celle des Straight Edge.

Les fraternités, confréries aux lois non écrites, pseudo-gangs et groupes non-organisés aux idéologies communes sont monnaie courante de l’autre côté de l’Atlantique, mais celle des Straight Edge, a une particularité bien à elle ; sa volonté première est le refus du nihilisme (pensée voulant l’existence dénuée de sens) le positivisme commun, le soutien fraternel autour de symboles unificateurs (comme le fameux XXX) et ésotériques, mais surtout trois lois fondamentales : Pas d’alcool, pas de drogue, pas de sexe pour le sexe.

Une mentalité de filles d’Eglise appliquée à une confrérie anarchiste dont certaines branches poussent vers une violence gratuite envers les drogués, fumeurs et autres opposants à l’éthique Straight Edge.

A l’heure des « skins party », des beuveries en tous  genres et de la drogue dans tous les caleçons, la mentalité Straight Edge naît d’une volonté de positivisme certaine : « Je dois l’avouer, je n’ai jamais vraiment aimé l’alcool. Dans mon jeune âge, il m’est arrivé de boire pour « faire comme les autres », pour m’intégrer, mais je n’étais pas heureux, ça m’embêtait plus qu’autre chose. Aujourd’hui encore, je ne comprends toujours pas l’intérêt que les gens ont pour l’alcool. Je n’ai jamais compris l’intérêt de se mettre dans un état pas possible juste sous prétexte de vouloir s’amuser. » affirme un ancien membre français.

En parlant de membres, il n’y a pas d’adhésion chez les Straight Edge, ni numéro de téléphone, ni adresse ni rien. Affirmez vous Straight Edge, vivez Straight Edge et vous en serez un.

Les forces de l’ordre américaines ont classé cette fraternité comme « gang ». Un fait dû aux multiples actes violents, extrêmes ou destructeurs. Mais ces actions dés-honorifiques sont compensées par la grande capacité de soutien entre les membres du groupe, qui affichent ouvertement ce lien entre eux et à tous à travers un style vestimentaire, musical, ou divers tatouages reprenant ces fameux symboles Straight Edge. Une minorité pousse même vers le végétarisme, ou le veganisme accentuant une fois encore le petit coté « je plaîs à maman » avec tatouages, soirées hard corps et vie extrême.

T.F

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s