Petite histoire du grand Baccalauréat

Cultive le Web

Palais des Tuileries, le 17 mars 1808.

« NAPOLÉON, par la grâce de Dieu et les constitutions, empereur des Français, roi d’Italie, et protecteur de la Confédération du Rhin,
Vu la loi du 10 mai 1806, portant création d’un corps enseignant,
Notre Conseil d’État entendu,
Nous avons décrété et décrétons ce qui suit. »

Ce « ce qui suit » est ce qui définit officiellement le baccalauréat. Ce fameux baccalauréat que nous devons à Napoléon Bonaparte qui a rétabli les universités de l’Ancien Régime que la Révolution avait supprimé (Théologie, Droit et Médecine) et crée deux facultés nouvelles (Lettres et Sciences). Par décret organique du 17 mars 1808, il restaure la « maîtrise des arts » qu’il nomme « baccalauréat ».
Le baccalauréat n’est alors composé que d’épreuves orales. C’est à partir de 1830 que des épreuves écrites sont ajoutées, notamment en français et en latin, puis en philosophie. Il faudra notamment attendre 1861…

View original post 269 mots de plus

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s