La mécanique des dessous

la mécanique des dessous v2 

« La mécanique des dessous- une histoire indiscrète de la silhouette » exposition au musée des arts décoratifs 107 rue de Rivoli à Paris.

En ce beau et chaud jour d’été, rien de mieux que d’aller faire une exposition à Paris !

Tout au long de notre visite, nous découvrons les dessous des robes du 19 et du 20eme siècle mais, aussi surprenant soit-il, des hommes ! Et oui, les hommes aussi étaient soumis à des « règles » de couture.  Quels sont les mécanismes qui ont contraints les corps des femmes afin d’obtenir des tailles resserrées jusqu’à l’évanouissement, des gorges pigeonnantes contrebalançant un fessier rehaussé à l’extrême, des hanches élargies, ou bien aplatis des seins et des ventres ? Comment les hommes eux-mêmes, ont-ils poussé leur virilité en bombant artificiellement les torses, en ajoutant des formes aux mollets, ou aux braguettes ? Toutes les structures qui sont exposées sont faites de fanons, de baleine, de cerceaux de rembourrage, mais plus encore de laçage de charnières, de tirettes, de ressorts ou de tissus élastiques dissimulés sous l’habit sont toutes plus surprenantes les unes que les autres.  

Exposition très enrichissante sur les costumes et la mode des siècles précédents, tout en comparant cette évolution avec la mode contemporaine. Comme quoi, le diktat de la mode et du corps svelte n’a pas été toujours à la page du jour ! Exposition qui vaut le détour en famille ou seul.

« Il n’y a pas de corps naturel mais il y a un corps culturel, le corps est le reflet de la société qui a présidé à sa création. »

Léa A.

la mécanique des dessous v4

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s