Roger Waters The Wall: Cultive le Web casse le mur !

Dans la perspective de la tournée événement « Roger Waters The Wall », Cultive le Web s’est rendu en campagne belge afin d’assister à un show qui durera près de 3 heures. 35 000 spectateurs debout devant une scène cernée par un mur faisant office d’écran un Waters qui ne perd rien de sa voix viril et envoûtante, bref, un spectacle fascinant.Après avoir payé onéreusement un vieux campagnard qui loue son terrain afin d’en faire pour un soir un parking. Une marche de près d’une demi heure s’effectue afin de se rendre au lieu dit, Werchter, durant cette promenade, on peut constater un public hétéroclite, vieux briscard de 60 ans portant le T-Shirt de la tournée des Pink Floyd de 1971, groupes de jeunes déçues de n’avoir pu assister aux années d’or du rock ou encore couples profitant d’un séjour à Bruxelles pour se divertir. Une fois fouillé (il vérifie les sacs d’un rapide coup d’œil mais pas les vêtements, la logique belge) on peut enfin prendre place dans cette vaste plaine rappelant celle d’un certain festival de l’année 1969. La bière coule à flot et une majorité de la populasse entonne le refrain de « Imagine » de John Lennon qui flotte dans l’air depuis des hauts parleurs. Clope à la main droite et bière à la gauche nous pouvons analyser le décors : vaste plaine parsemée de spectateurs impatients, un faux mur brisé à son milieu pour donner sur une scène, un avion miniature suspendu à 5 mètres du sol à un fil et une question qui parcourt l’esprit : « Où sont les écrans ? » parce que, placé derrière 10 000 gars qui sautent et se bousculent dans tous les sens il est difficile d’apercevoir papi Roger et son mètre 70. Mais bon on ne va pas se plaindre, il fait doux, les inconditionnels des flamands roses sont sympas, assis dans l’herbe, allongés dans l’herbe, fumant de l’herbe avec toujours ces mêmes hauts parleurs qui crachent du Bob Marley, le soldat de Buffalo est avec nous ce soir. Après 20 minutes de patience, ou d’impatience (il est 22h alors) le speaker nous introduit le show. Le mur se transforme alors en écran géant affichant des passages du film « The Wall », feux d’artifices et cet avion qui vient traverser le public déjà bouillonnant. Et cerise sur le micro le show débute avec le mythique « Another Brick in The Wall » et là ce n’est plus un Waters toujours aussi excellent qui entonne ce morceau mais bel et bien 35 000 personnes qui sont près à se casser la voix afin que ce réquisitoire contre les abus de la société se fasse entendre à travers la Belgique….. Le concert continua sur le même ton avec un ex-Pink Floyd qui assure pendant 3h et un public toujours aussi réceptif aux animations affichées sur le mur écran et aux morceaux toujours aussi planants. On ne pensait même plus à l’article que l’on devait pondre mais on se laissait porter par la voix et par les guitares qui déchiraient une nuit éclairée par la pleine lune et par un mur hypnotique. Il s’est aussi exprimé (en français) sur Jean Charles de Menezes abattu par la police dans une station de métro de Londres en 2005 car il était suspecté, à tord, dans l’enquête sur les attentats qui venaient de tuer 52 victimes. L’artiste, indigné, à déclaré « Si vous donnez trop de pouvoir à des institutions comme la police, vous obtenez ce type de régime de terreur » Il a par ailleurs mobilisé une vingtaine de jeune démunis pour former son chœur qui a notamment participé au second refrain d’ « Another Brick In The Wall ».

 

Quentin L.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s