Nelson Mandela s’en est allé

mandela

 « En faisant scintiller notre lumière, nous offrons aux autres la possibilité d’en faire autant. » Nelson Mandela -Extrait du Discours d’investiture – 10 Mai 1994 

95 années de lutte. Trop courtes. 27 longues années d’emprisonnement. Trop longues.

Le père de la nation laisse derrière lui un immense héritage. Un héritage profond, aux multiples facettes.

Alors que l’homme, incarnation même du combat, s’éteint, une immense lutte se grave dans l’Histoire. Un combat contre la domination, et pour la Liberté.

Tel le phénix, l’Etat « arc-en-ciel » renaît des cendres d’un système ségrégationniste, inégalitaire et raciste. Et cet exploit est réalisé grâce à une humble confiance en la noblesse de l’âme humaine et une foi en l’humanité, pour la Justice et l’Egalité.

Les grands hommes sont rares, ou plutôt, les grandes âmes. Madiba restera dans l’histoire et dans nos cœurs.

Motif d’indignations pour certains et de motivations pour d’autres, Nelson Mandela, « la Lumière de l’Afrique » demeurera l’acteur principal d’une transition pacifique vers une démocratie multi-ethnique.

Souvent comparé au Mahatma Gandhi et à Martin Luther King, Mandela n’en est pas moins illustre, tant par son charisme que par sa volonté farouche. Le génie du chantre de la lutte contre la ségrégation raciale en Afrique du sud,  est d’avoir su transformer la haine en amour et la vengeance en indulgence. Bill Clinton voyait en lui « le triomphe de l’esprit humain, le symbole de la grandeur d’âme née dans l’adversité ».

Le fait même d’imaginer qu’un tel homme ait vécu en ce bas monde est une source inépuisable d’espoir vers une vie glorieuse pour tous. Son combat déjà inscrit dans nos cœurs et dans l’Histoire, perdurera dans l’imaginaire collectif mondial, tant il est inoubliable et légendaire.

N’en faisons pas un prophète, car c’est « un homme comme les autres, un pécheur qui essaie de s’améliorer »… Ainsi se définissait Madiba.

Donner trop d’importance à ces belles actions, c’est rendre finalement un hommage indirect et puissant au Mal. Car on laisse supposer alors que ces belles actions n’ont tant de prix que parce qu’elles sont rares et que la méchanceté et l’indifférence sont des moteurs bien plus fréquents dans les actions des hommes. Or, le Mal qui est dans ce monde vient presque toujours de l’ignorance, et la bonne volonté peut faire autant de dégâts que la méchanceté, si elle n’est pas éclairée. (A. Camus – La Peste)

Samuel A.

“La mort est inévitable. Quand un homme a fait ce qu’il considérait être son devoir envers son peuple et son pays, il peut reposer en paix. Je crois avoir fait cet effort, c’est pour cela que je dormirai pour l’éternité.”  Nelson Mandela  – 1918-2013

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s