Pour que l’Université Paris-Dauphine accueille des réfugiés

le

L’université française n’a pas simplement pour objet la transmission de la connaissance, elle se veut aussi instrument de l’ouverture sur le monde et de la défense d’une exigence éthique. À l’heure où les réfugiés d’un Moyen-Orient en guerre affluent en Europe, il paraît nécessaire et urgent pour l’université française d’inscrire ces principes dans l’action en permettant aux réfugiés d’accéder gratuitement aux études.
Pour bien des réfugiés la langue française demeure une barrière infranchissable qui empêche le dialogue et contribue à les marginaliser. En outre, nombreux sont ceux qui auparavant exerçaient en tant que médecins, architectes, comptables ou qui étudiaient, et qui, aujourd’hui, faute d’équivalences, ne peuvent trouver un emploi ou reprendre leurs études.
L’accès à l’éducation et l’apprentissage de la langue constituent pour celui qui a tout perdu une opportunité de rester digne en se définissant autrement que simplement en tant que « réfugié ». Par ailleurs, c’est pour lui une opportunité d’envisager à nouveau un futur, de s’intégrer dans la société à tous les points de vue et, à terme, de gagner son indépendance.
En réponse à la situation difficile de celui ou celle qui ne peut retourner dans son pays en guerre, osons réaffirmer l’importance des principes inscrits dans notre Constitution. L’accès gratuit à l’éducation pour les réfugiés est aujourd’hui la solution première pour garantir le respect de la personne humaine. En plus d’être une nécessité morale, il s’agit également d’une nécessité économique et sociale, unique solution pour garantir la cohésion sociale, assurer la dignité et l’indépendance financière des individus.
Ainsi, il est primordial que les universités et les établissements d’enseignement français mettent en place des procédures d’admission facilitées et des programmes spéciaux de formation et de soutien linguistique. Il s’agit de permettre aux réfugiés d’étudier, d’obtenir un diplôme et d’apprendre le français gratuitement. Certains établissements ont déjà ouvert la voie, parmi eux l’École Normale Supérieure ou encore Sciences Po.
Fort de ce constat, Dauphine Sans Frontières souhaite que l’université Paris-Dauphine s’inscrive dans la continuité de ces initiatives et montre l’exemple pour celles à venir en offrant l’accès gratuit à ses formations pour les réfugiés. Pour mener à bien ce projet, Dauphine Sans Frontières propose de mettre en place les mesures suivantes :

  1. Mise en place d’une procédure de sélection aménagée : permettre aux réfugiés avec un niveau académique suffisant d’entrer en licence ou en master en formation initiale à Dauphine.
  2. Cours de langue française et de langue anglaise : offrir un soutien linguistique aussi bien en français qu’en anglais pour favoriser l’insertion sociale et professionnelle
  3. Accès en auditeur libre et mise à disposition de ressources : permettre à ceux qui le souhaitent d’accéder de façon libre aux cours magistraux et mettre à la disposition des étudiants les infrastructures de l’université ainsi que des ressources pédagogiques.
  4. Assistance des nouveaux étudiants pour leur permettre d’aborder sereinement les études universitaires : cette aide peut se faire sur la base de binômes étudiants volontaires/réfugiés ou bien encore via l’association qui se positionnerait comme interlocuteur pour les réfugiés.
  5. Favoriser l’échange et le partage entre les étudiants dauphinois et les réfugiés et sensibiliser au problème des réfugiés : sous la forme de conférences, débats, témoignages.

Dauphine Sans Frontières souhaite se positionner en tant que partenaire de l’Université Paris-Dauphine pour l’assister dans la mise en place de ce projet et dans l’accueil des nouveaux étudiants. Nous espérons une réponse favorable de l’Université Paris-Dauphine qui constituerait un signal fort pour les étudiants, les autres institutions et le témoignage d’une ouverture sur le monde et d’un courage politique.

Signer la pétition ici.

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Il va de soi que je signe et des deux mains, bien sûr.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s